• Accueil
  • > Archives pour juillet 2009

Archive pour juillet, 2009

 

              Artisanat du bâtiment:

 

 le climat reste morose en juillet voir meme en aout

 dans INFO & ACTUALITE DU SECTEUR DE L'ELECTRICITE IMAGE_2009_07_24_574243_380x214

Insee
Évolution de l’activité dans l’artisanat du bâtiment

Le repli de l’activité s’est à nouveau intensifié sur la période récente, selon les artisans interrogés en juillet par l’Institut national de la statistique et des études économiques.

Selon les artisans, la contraction serait d’une ampleur identique au cours des trois prochains mois.
Toutefois, les artisans sont moins nombreux qu’en avril à juger que l’activité devrait continuer à se dégrader dans l’ensemble du bâtiment mais le solde d’opinion correspondant reste à un niveau très bas.

(Lire la suite)

             Environnement :

le Grenelle 1 définitivement adopté

 dans INFO & ACTUALITE DU SECTEUR DE L'ELECTRICITE IMAGE_2009_07_23_573927_380x214 Le projet de loi Grenelle 1, qui fixe les grandes orientations environnementales de la France en matière de transports, d’énergie et d’habitat, a été adopté définitivement ce 23 juillet par le Parlement après un ultime vote du Sénat.

L’Assemblée nationale et le Sénat ont tous deux adopté le 23 juillet 2009 les conclusions de la Commission mixte paritaire (CMP), dernière étape d’un long processus parlementaire entamé en octobre 2008.

(Lire la suite)

Décès du photographe d’architecture.

Julius Shulman n’est plus.

Le photographe d’architecture Julius Shulman est décédé à son domicile à Los Angeles dans la nuit de mercredi à jeudi, à l’âge de 98 ans.

 6juliusshulman1.jpg   Né à New York en 1910, Julius Shulman était devenu, au cours d’une carrière de près de 7 décennies,  une référence incontournable dans le   monde de l’image urbanistique et architecturale.
« Il a été le plus grand photographe d’architecture de tous les temps. Il a fait passer la photographie d’architecture d’un statut commercial à celui d’art », a commenté son représentant, le galeriste Craig Krull, joint par l’AFP au téléphone à Los Angeles.
Sa célèbre photo « Case Study House 22″, où deux jeunes femmes observent les collines de Hollywood depuis une villa qui semble suspendue, oeuvre de l’architecte Pierre Koenig, est l’une des photos les plus reproduites dans les revues et ouvrages d’urbanisme.
Ses images, prises essentiellement en Californie, capturent très souvent les demeures construites par de grands architectes dans leur environnement naturel, montagnes, plantes et océan faisant partie du décor. Nombre d’architectes avec qui il avait travaillé étaient devenus ses amis.
A la veille de son 97ème anniversaire, l’éditeur allemand Taschen avait publié un ouvrage rétrospectif, « Modernism Rediscoverd », avec plus de 400 projets architecturaux photographiés par Julius Shulman.

AFP | Source LE MONITEUR.FR

Entreprise DEMOUCHE          FAX : 09.58.99.34.47 

4 rue Jeanne D’arc               Mob : 06.21.27.89.89 

75013  Paris                              mail :detelc@GMAIL.com                                                                               

  N° URSSAF: 965343423379001003

   pour nous ecrire: detelec@gmail.com

         NOTRE SLOGAN 

C’EST A L’ŒUVRE QU’ON RECONNAÎT L’OUVRIER . 

                Notre devise:

 La rigueur et sens de l’esthétique sont nos priorités.                                                          

MESSAGE DU GERANT, Mr: DEMOUCHE

BONJOUR; Décidément, l’idée de créer et de lancer notre société en ces moments de recul, de crise financière voir de récession, du chômage qui n’jamais atteint un tel  seuil de 8, 7% au premier trimestre, depuis 1983, la chute du  niveau du PIB, estimé à la fin de l’année de 2009 à 3% , parait pour les autres une véritable décente aux enfers. Malgré toutes ces entraves, notre équipes constituée d’électriciens armés de volonté, de charisme, de professionnalisme, de rigueur, n’ont pas réussi à retenir leur mal en patience,  mais ont décidés de  pousser le bouchon plus loin en lançant leur propre entreprise dans ces moments si cruciales et si difficiles pour servir d’exemple à nos semblables, dans le but bien évidement de suivre notre exemple.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

        Rencontres de la performance énergétique :

des solutions pour répondre aux exigences du Grenelle

 

 dans INFO & ACTUALITE DU SECTEUR DE L'ELECTRICITE IMAGE_2009_07_17_573303_380x214 
L’affiche des prochaines Rencontres de la Performance Energétique

L’Ademe et le Groupe Moniteur s’associent pour organiser un colloque des bâtiments basse consommation et des ENR. Rendez-vous les 14, 15 et 16 octobre au CNIT (Paris La Défense).

Ces 3èmes Rencontres de la performance énergétique rassemblent les professionnels du bâtiment (architecte, bureaux d’études, entreprises, maîtrise d’œuvre, maîtrise d’ouvrage public ou privé…) autour d’une question centrale : « comment construire des bâtiments producteurs d’énergie à coûts maîtrisés ? ».

(Lire la suite)

Une école d’ingénieurs sur les énergies renouvelables voit le jour à Perpignan

PAR: Jean-Marc Matalon, bureau de Marseille . SOURCE MANAGEMENT

Polytech’Montpellier lancera début septembre à Perpignan la première école d’ingénieurs en France consacrée aux énergies renouvelables.

Ce département, délocalisé au sein de l’université de Perpignan, proposera deux parcours, l’un orienté vers le génie des procédés énergétiques, l’autre vers la maîtrise énergétique du bâtiment. La première promotion devrait compter 40 élèves ingénieurs. La nouvelle formation, proche du pôle de compétitivité Derbi (Développement des énergies renouvelables dans le bâtiment et l’industrie) s’appuiera sur les laboratoires Promes (CNRS, Odeillo) et Eliaus (Université de Perpignan).

 

 

L’éco-PTZ a généré plus de 280 millions € de travaux de rénovation selon la Capeb    

      dans INFO & ACTUALITE DU SECTEUR DE L'ELECTRICITE IMAGE_2009_04_08_362745_285x505

                                                                                   Le montant moyen des chantiers générés de l’éco-PTZ, de manière directe ou indirecte, se situerait entre 17.000 et 20.000 €, d’après un communiqué de la Capeb publié mardi 21 juillet.
15.000 éco-Prêts à Taux Zéro ont été signés par les établissements bancaires en 3 mois, pour un    montant moyen de 16.000 euros. Cette somme est entièrement consacrée à la rénovation énergétique des logements – à travers les « bouquets de travaux » visés par l’éco-PTZ. Mais les particuliers la complètent généralement par une enveloppe destinée à faire réaliser des travaux d’embellissement dans le même temps, correspondant à un investissement additionnel de l’ordre de 20 %, constate la Capeb.
Ainsi, le montant moyen des chantiers générés de l’éco-PTZ, de manière directe ou indirecte, se situe entre 17 000 et 20 000 €.

La Capeb « se félicite » de ce démarrage, un signe, selon elle, « que le dispositif constitue une solution appropriée pour lever les obstacles qui peuvent parfois freiner la décision d’investissement des particuliers ». Pour Jean Lardin, le président de la Capeb, « l’éco-PTZ remplit pleinement son rôle d’accélérateur de la rénovation énergétique des logements. Grâce à cet outil fiscal innovant, les particuliers n’hésitent plus à faire appel à nos entreprises pour des travaux ambitieux. La généralisation des ECO-Artisans® devrait favoriser encore cette tendance, en jouant le rôle de marque-repère pour les ménages. La transition énergétique dans le secteur du logement est en bonne voie ! « .

La Capeb estime également que du côté des petites entreprises du bâtiment, cette mesure devrait permettre « d’amortir en partie les effets de la crise, en soutenant la demande de travaux ». Les derniers chiffres pointaient en effet un recul d’activité de 5 % en volume pour l’ensemble de l’artisanat du bâtiment sur le 2ème trimestre 2009 (vs. même période 2008), et les carnets de commande continuent de se dégrader par ailleurs, particulièrement dans le neuf.

SOURCE:LE MONITEUR.FR

FAIREpayer les économies d’énergie : un bonus-malus à l’envers

 

En donnant raison à EDF face à Voltalis, qui commercialise un boîtier de régulation de la consommation, la décision de la Commission de régulation de l’énergie illustre l’inadaptation du marché de l’électricité aux préconisations du Grenelle. Détail.
 

 

 dans INFO & ACTUALITE DU SECTEUR DE L'ELECTRICITE 7963_gd
© Julien Tromeur

C’est à se demander si les pics de consommation aux heures de pointe ne constituent pas, pour EDF, une rente de situation. De fait, dans sa délibération du 9 juillet, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) tend à considérer les « ajustements par effacement » comme un manque à gagner pour les opérateurs, plutôt que comme un avantage pour les consommateurs et l’environnement. L’affaire opposant Voltalis, qui commercialise depuis deux ans un boîtier destiné à suspendre la consommation de certains équipements électriques aux heures de pointe (radiateurs, climatiseurs, chauffe-eau…), et EDF, via la CRE, met en lumière le paradoxe d’un système énergétique centré sur l’offre et la production, plutôt que sur la demande et les économies d’énergie. Malgré les avancées du Grenelle de l’environnement, il reste à inventer un système où les économies d’énergies seraient davantage rémunérées que la production de kilowattheures. C’est le cas dans d’autres pays, comme aux Etats-Unis, qui n’est certes pas globalement un modèle de sobriété énergétique, mais où, dans certains Etats, les compagnies d’énergie sont rémunérées en fonction de leur capacité à organiser la baisse de la consommation. C’est ainsi que la Californie a mis en place le découplage entre les ventes et les bénéfices des entreprises électriques. Tous les six ou douze mois, les autorités californiennes fixent un chiffre d’affaires qui couvre les coûts de production et assure un bénéfice aux entreprises. Si elles vendent plus, elles rétrocèdent le bénéfice excédentaire aux consommateurs. Le fait de réaliser le même bénéfice en vendant moins de kilowattheures les incite à investir dans les économies d’électricité, solution moins onéreuse que la construction de nouvelles centrales. Pacific Gaz and Electricity, la compagnie californienne, remplacera donc votre vieux congélateur plutôt que construira une nouvelle centrale nucléaire.

L’avenir est aux réseaux intelligents

(Lire la suite)

POINT DE VUE

Plaidoyer pour un meilleur ajustement des énergies renouvelables à la RT 2005

)

Le promoteur Pierre Etoile réalise actuellement deux programmes de logements visant la labellisation Minergie. A partir de ces expériences, son président, Marc Gédoux, a identifié les corrections de la réglementation thermique française à opérer, pour une meilleure prise en compte des énergies renouvelables.

Aujourd’hui la RT 2005 pénalise l’utilisation des énergies renouvelables. L’obtention du label Minergie®, ou tout autre label, y compris français, n’exclut pas de se conformer aux règles thermiques en vigueur, en l’occurrence la RT 2005. Sur ce point, notre surprise a été totale. Je pense qu’il est urgent d’accélérer la mise à jour de la réglementation thermique française pour ne plus handicaper l’utilisation des énergies renouvelables en tant que sources d’énergie principales pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire de nos logements.

(Lire la suite)

Economies d’énergie: la part des dépenses imposée aux locataires fixée

 dans INFO & ACTUALITE DU SECTEUR DE L'ELECTRICITE IMAGE_2009_07_16_573267_380x214 
La performance énergétique des logements (enquête service diagnostic De Particulier à Particulier 2008)

Le principe adopté permettra au bailleur de faire figurer sur la quittance de loyer un forfait supplémentaire de 20 euros par mois ou un montant qui ne pourra excéder la moitié des économies de charges réalisées suite à ces travaux.

Le dispositif, décidé lors du Grenelle de l’environnement et enteriné par la loi Boutin sur le logement du 25 mars, prévoyait que le bailleur, privé ou social, pourrait faire supporter au locataire une partie des travaux d’économie d’énergie réalisées dans le bâtiment. L’idée de départ était de prévoir une rétrocession par le locataire d’une partie des gains réalisés sur sa facture énergétique. Restait à en fixer le montant et les modalités. C’est chose faite depuis le jeudi 16 juillet.

Forfait supplémentaire

Le gouvernement a décidé d’adopter un principe qui permettra au bailleur de faire figurer sur la quittance de loyer un forfait supplémentaire de 20 euros par mois maximum (fixe, non révisable et pour une durée maximale de 15 ans) ou un montant qui ne pourra excéder la moitié des économies de charges réalisées suite à ces travaux, selon les projets de décret et d’arrêté qui seront prochainement remis au Conseil d’Etat pour une parution en septembre.

(Lire la suite)

12
    • Album : hotels
      <b>chambrehotelrenove.jpg</b> <br />
  • Commentaires récents

    • juillet 2009
      L Ma Me J V S D
      « juin   août »
       12345
      6789101112
      13141516171819
      20212223242526
      2728293031  
    • Visiteurs

      Il y a 1 visiteur en ligne
    • DETELEC

    S.D.E France |
    ANTOINE PIYA |
    Pourquoi ACN ? |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jevendici
    | AFAIR conseils
    | Aerospace-Experts